Image

el discurso (2)

Installation dimension variable. Feuilles 21 x 29,7 cm imprimées, haut parleur, lecteur mp3, 2017

Installation diffusant le dernier discours de Salvador Allende, prononcé à la radio le 11 septembre 1973. Le haut parleurs diffusant le discours est placé au coeur d’un parallélépipède de centaines de pages reproduisant l’ensemble des archives déclassifiées de la CIA concernant la mise en place du coup d’état au Chili.

Vers le Planétarium

Vers le planétarium, 2017.
Impression numérique rehaussée d’aquarelle, 994,8 mm x 694,8 mm.

« Rien ne distingue davantage l’homme antique de l’homme moderne que son abandon à une expérience cosmique que ce dernier connaît à peine. Le déclin de cet abandon s’annonce déjà à l’apogée de l’astronomie, au début des temps modernes. Kepler, Copernic, Tycho Brahen’étaient certainement pas mus exclusivement par des impulsions scientifiques. Il y a cependant, dans l’importance exclusive accordée à la relation optique avec l’univers, résultat auquel l’astronomie a très top abouti, un signe précurseur de ce qui devait arriver. Les rapports de l’Antiquité avec le cosmos s’instauraient d’une autre façon : dans l’ivresse. L’ivresse est en effet l’expérience par laquelle nous nous assurons seuls du plus proche et du plus lointain, et jamais l’un sans l’autre. »

Walter Benjamin, « Vers le Planétarium ». Ecrit entre 1923 et 1926. Publié en 1928 dans Sens Unique, Ernst Rowolt, Berlin. Traduction : Jean Lacoste.